Auteurs Livres Actualités Presse Diffusion Contact Commander Liens
logo.gif

Vous êtes ici :
livres Joëlle Richard, Ta Main ou L’Aube où Baba Völva s’enflamma







L'argument

Dans un univers postapocalyptique vidé de tout, trois solitaires se croisent, s’opposent et s’attachent au cœur d’une forêt d’hévéas. Il y a Baba, idéaliste et obstinée, que les fêlures du passé empêchent d’avancer. Ambertus Lucius Gigue dit « Pincette », marchand ambulant et croque-mort patenté, dont le goût de l’or camoufle un rêve cassé. Et puis Éphédrine, bon petit soldat au service d’une usine de pseudohumanistes aux dents affûtées. Mais lorsque le cynisme s’invite dans la lutte pour la survie, il est des esprits farouches qu’il vaut mieux ne pas contrarier...

Tragi-comédie impertinente à mi-chemin entre la critique sociale et la farce fantastique, Ta Main dégomme nos lâchetés avec tendresse, humour et des répliques qui font mouche!

« Des thématiques fortes, servies par un jeu aussi touchant qu’engagé et la plume exquise de son auteur (...) Une plongée sincère, drôle et touchante dans les joies et les peines de notre siècle. »
(Zelda Chauvet, La Télé)

Ta Main a été créée par la Roz & Coz au théâtre Nuithonie (Fribourg, CH) en janvier 2015.

 

 

L'extrait

ÉPHÉDRINE : Il faut dire qu’à force de fréquenter les cimetières, moi, la solide, la fidèle, la dernière, j’avais fini par épuiser mon quota de larmes. Pire, par haïr ces fleurs fluettes aux reflets lilas, comme autant de couronnes tressées autour de ma tristesse, qui envahissaient les tombes de tous ceux que j’avais aimés. Tous, sans exception. Alors je me fondais dans la nuit, vide de tout, fanée de n’avoir pu les sauver. Et puis, un soir, j’ai entendu un cri… une sorte de long sanglot silencieux qui m’attirait vers lui aussi sûrement qu’un sphinx vers le feu. Je me suis approchée, et je l’ai vue... Au plus profond d’une forêt d’arbres en pleurs, surgie comme par magie de cette terre irradiée que l’on disait condamnée, se tenait une femme, l’une de ces âmes têtues qui brillent comme un phare immense, perdues au milieu des pierres. Elle luisait sans le savoir, farouche, obstinée, malgré le vent, les larmes, les coups, et la savoir là me réchauffait le cœur, moi qui errais, seule, dans l’obscurité.

 

 

Données techniques

Joëlle Richard
Ta Main ou L’Aube où Baba Völva s’enflamma
Une pièce en 13 tableaux pour 3 comédien-ne-s
Collection Coupe-papier
119 pages
Parution en Mars 2016
18 euros
ISBN 978-2-919483-40-2
ISNN 2426-3192


Version papier : 18,00 EUR



Version numérique : 2,50 EUR
- Fichier ePub pour votre liseuse ou tablette.
- Fichier MOBI pour votre mobile ou e-Readers.
- Fichier PDF pour votre PC ou MAC.


l"échappée belle édition         Ecrivez-nous         mentions légales